Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/eda-lille.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Séisme au Japon : communiqué d'EDA - Environnement et Développement Alternatif

Accueil du site > Actualité > Internationales > Séisme au Japon : communiqué d’EDA

Séisme au Japon : communiqué d’EDA

samedi 19 mars 2011 , par Anita Villers - envoyer l'article par mail - - fontsizeup fontsizedown

Communiqué de l’association Environnement Développement Alternatif – Lille

AU JAPON, l’impensable s’est produit !

Une succession de drames inimaginables mais hélas réels est en cours au Japon. Notre pensée va d’abord vers les victimes, morts et disparus encore non dénombrés, et survivants qui ont tout perdu et vont encore devoir affronter des difficultés énormes, et pour une bonne part inédites.

Au delà des conséquences des séismes à répétition et du puissant tsunami, la catastrophe nucléaire est maintenant certaine. Si la contamination radioactive ne peut pas encore être évaluée avec précision, il est sûr qu’elle aura pendant longtemps des effets dramatiques sur la santé et la vie des populations. Il est sûr aussi que des substances radioactives se répandront et affecteront plus ou moins tous les pays du monde.

En France un tel scénario de fusion du cœur d’un réacteur était décrit comme « impensable », tout récemment encore lors de l’exercice de Gravelines le 18 janvier dernier, auquel EDA a participé comme observateur au nom de l’ANCCLI (Association Nationale des Commissions Locales d’Information). Certes les réacteurs français ne sont pas conçus comme les réacteurs japonais, et le risque sismique en France est bien moindre qu’au Japon. Mais la France n’est pas à l’abri d’importantes inondations suivies de coupures d’électricité prolongées, pouvant rendre impossible un refroidissement suffisant des réacteurs. Dorénavant, il n’est plus possible de ne pas l’envisager :

- dès maintenant, la France doit décider de ne pas prolonger l’exploitation de ses réacteurs vétustes et préparer l’abandon progressif de l’électricité nucléaire
- il est urgent que les Commissions Locales d’Information prennent toute leur dimension et puissent jouer leur rôle primordial de veille permanente, de suivi régulier.
- Il est indispensable qu’EDF et l’Autorité de Sûreté assurent en permanence la transparence autour du fonctionnement des centrales.

EDA s’associe au souhait qui s’amplifie de la tenue d’un large débat sur la fourniture de l’énergie en France.