Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/eda-lille.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Le droit de semer ses propres semences !! - Environnement et Développement Alternatif

Accueil du site > Thèmes > Société > Solidarité > Le droit de semer ses propres semences !!

Le droit de semer ses propres semences !!

dimanche 15 avril 2012 - envoyer l'article par mail - - fontsizeup fontsizedown

Les « Bouffée d’air » de l’année 2011 ont été jalonnés d’articles évoquant les luttes incessantes à ce sujet : que ce soient les militants de l’association Kokopelli, de l’association Le Début des Haricots, et surtout les femmes de tous les continents venues témoigner lors du forum de Dakar de leurs difficultés quotidiennes pour pouvoir simplement assurer la subsistance de leur famille face à la main mise infernale des lobbies agroalimentaires.

Voir l’article


L’alerte doit être permanente ! La lutte constante... partout...

Après Bruxelles le 17 avril 2011 devant le parlement européen où Najeha Abid, du premier jardin collectif international créé à Göttingen en 1995 était présente.
C’est à Paris, le 18 décembre 2011 que des petits producteurs de la Confédération Paysanne ont manifesté pour dénoncer une loi qu’ils estiment « scélérate » car les privant tout simplement du droit de semer !!
En effet, le 28 novembre, le parlement français a adopté une proposition de loi qui remet en cause « un droit ancestral : celui de ressemer une partie de leur propre récolte d’une année sur l’autre » !
Ils seront tenus de verser une taxe aux semenciers dès lors qu’ils réutiliseront des semences protégées par le certificat d’obtention végétale. Jusqu’à présent, la contribution volontaire obligatoire n’était imposée que pour le blé. La nouvelle loi étend cette taxe à 21 espèces !
Au final, il deviendrait plus cher de ressemer ses propres semences que d’acheter celles des monopoles semenciers !! Ce qui amplifie leur colère c’est que cette loi sur « les semences de ferme » a été votée en catimini !


Jean Ziegler, ancien rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation n’a de cesse de lutter contre la faim dans le monde. Son dernier livre « destruction massive » est un cri d’alarme dénonçant les milliards d’euros versés aux Banques et la défaillance criante des fonds nécessaires au Programme Alimentaire Mondial !
Il évoque la façon dont les entreprises multinationales contrôlent le marché de l’alimentation soutenues par « les trois cavaliers de l’Apocalypse » que sont l’Organisation Mondiale du Commerce, le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale. Pour eux, réclamer une réforme agraire, un salaire minimum, le subventionnement d’aliments de base pour sauver des vies est une hérésie : la faim ne sera vaincue qu’avec la libéralisation totale du marché et la privatisation de tous les secteurs publics.
« Un enfant qui meurt de faim est un enfant assassiné » écrit-il. Sans relâche, toute sa vie, il aura alerté les opinions pour empêcher une dérive insupportable !

Source : http://conxientia.fr

Quelques chiffres extraits de son livre :
- Toutes les cinq secondes un enfant de moins de 10 ans meurt de faim alors que l’agriculture mondiale pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’humains...
- En 18 mois le prix du maïs a augmenté de 93%, la tonne de riz est passée de 105 à 1 010 dollars et la tonne de blé meunier a doublé depuis septembre 2010...
- Il faut brûler 352 kilos de maïs pour produire 50 litres d’agro carburant. Or ce maïs permettrait à un enfant en Zambie ou au Mexique de manger et de vivre pendant un an !