Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/eda-lille.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Quelles ont été nos trajectoires depuis 20 ans ? - Le vivre ensemble - Environnement et Développement Alternatif

Accueil du site > Thèmes > Société > Quelles ont été nos trajectoires depuis 20 ans ? - Le vivre (...)

Quelles ont été nos trajectoires depuis 20 ans ? - Le vivre ensemble

dimanche 29 juillet 2012 - envoyer l'article par mail - - fontsizeup fontsizedown

Dans le cadre de la préparation de RIO +20, la Région Nord Pas de Calais a proposé aux associations locales d’exprimer leurs constats, bilans, attentes sur 9 thèmes appelés « trajectoires du développement durable » : une opportunité pour nous de revenir sur nos engagements transversaux depuis RIO 1992, l’occasion de faire notre propre bilan et de réorienter nos actions à venir. Extraits de nos réponses sur 4 des 9 axes proposés et selon trois phases (l’ensemble de nos écrits sont sur notre site internet www. eda-lille.org)

Vers une réponse aux besoins de tous et un mieux vivre ensemble - Nous avons choisi d’évoquer : l’accès à l’eau

§ 1 - Analyse rétrospective de nos démarches en faveur d’un accès à une eau de qualité en quantité suffisante pour chacun

- Informer Cela s’est traduit par la réalisation en 1998 puis 2008 d’une exposition L’eau, enjeu du 21ème siècle, de nombreuses animations dans les milieux scolaires et associatifs et la parution régulière d’articles dans notre journal bimestriel Bouffée d’air.

- Réinvestir ce que nous avons appris Suite au colloque de l’Agence de l’Eau Artois Picardie, « les toxiques se jettent à l’eau » nous avons organisé en 2004 une rencontre à la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités sur l’Impact des Phytosanitaires au jardin qui a rencontré un franc succès auprès d’un large public intéressé par le propos.

- Militer, s’engager, proposer Lors de la Campagne d’année 2002 nous avons reçu le label de la ville de Lille pour les actions menées à propos des « gestes quotidiens, gestes citoyens ». Notre candidature auprès du préfet pour être membre du SAGE Deûle/Marque a été retenue

- Agir
> de manière complémentaire avec l’Agence de l’Eau en 2005 dans le cadre de l’application de l’article 14 de la Directive Cadre Européenne sur l’EAU
> en réseau pour davantage d’efficacité à propos de l’importance des zones humides : des rencontres fluviales transfrontalières ont été notamment menées le long de la Lys pour optimiser son élargissement de la Lys et permettre la continuité du Canal Seine Europe tout en préservant la richesse patrimoniale des milieux faune et flore.

§ 2 – Des enseignements généraux

Participer aux commissions consultatives Lille Métropole à propos des bilans annuels Eau Potable et Assainissement est riche d’enseignement. Notre attention s’est portée sur l’importance des fuites sur les réseaux, l’énorme chantier du remplacement des canalisations au plomb et surtout les aides nécessaires à prévoir pour accélérer la mise aux normes assainissement de l’habitat ancien. Notre vigilance s’est focalisée sur « la marchandisation de l’eau » au détriment du « droit à l’eau pour tous » trop souvent de mise au niveau local mais aussi mondial.
C’est ainsi qu’est né en 2009 le Collectif Eau Equitable : un réseau d’acteurs très divers : une complémentarité manifeste, positive qui n’a pas de statut « officiel » mais qui fonctionne grâce à la confiance entre ses membres, à la volonté de garder souplesse et originalité dans le respect de chacun. Agissant avec les habitants et s’appuyant sur leur parole, leurs souhaits et propositions, le collectif est soutenue financièrement par les instances locales depuis 2011.

§ 3 – Ambitions pour une généralisation au-delà de 2012

- Favoriser le déploiement de la démarche du collectif Eau Equitable en aidant les premiers participants à rencontrer les habitants d’autres quartiers pour qu’ils s’expriment à leur tour : il ne s’agit plus de se mobiliser pour, mais avec ceux qui sont bénéficiaires d’aides éventuelles sans qu’ils puissent donner un avis ou proposer des solutions qui leur conviennent.
Une journée mémorable a été organisée le 15 mars 2011 lors d’un forum au cours duquel de nombreux participants de tous horizons ont tenté de répondre à la question L’eau, un luxe ? S’en sont suivis ateliers, rencontres, bilans, propositions qui enrichiront le débat que Lille Métropole compte organiser fin 2012 à propos de la préservation de la ressource et surtout quel mode de gestion après la fin de la délégation à la Lyonnaise des Eaux : nouvelle délégation ? Régie ?

- Les Bas près de Comines Belgique : pourquoi vouloir maintenir à tout prix cette zone ? 1 – En cas de pluies excessives, elle constitue un bassin d’orage « gratuit » d’une capacité inégalable car pouvant accueillir jusqu’à 200 000m3 d’eau. 2 – C’est une station d’épuration naturelle, pas seulement pour les eaux pluviales mais surtout pour épurer les nappes phréatiques qui affleurent et qui sont polluées par les nitrates agricoles et les rejets urbains. 3 – C’est une zone pédagogique précieuse : corridor biologique, terre d’accueil d’oiseaux migrateurs et bien sûr lieux particulièrement riches en biodiversité floristique et faunistique. Où en est-on aujourd’hui ?

Nous allons participer à la prochaine enquête publique concernant le futur tracé de la Lys qui « serait » modifié suite aux propositions des associations ? A suivre !