Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/eda-lille.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Une rentrée sous pression : la gestion de l'EAU au cœur des débats ! - Environnement et Développement Alternatif

Accueil du site > Thèmes > Eau > Nos interventions > Une rentrée sous pression : la gestion de l’EAU au cœur des (...)

Une rentrée sous pression : la gestion de l’EAU au cœur des débats !

jeudi 22 novembre 2012 , par Anita Villers - envoyer l'article par mail - - fontsizeup fontsizedown

L’association EDA est à l’action dans le domaine de l’eau !

Nous participons aux ateliers de concertation organisés par les services de la Métropole lilloise à propos de la gestion de l’eau après 2015, date de la fin de la délégation de service public. Nous sommes membres de la commission locale de l’eau et intervenons lors des réunions dédiées à l’élaboration du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux Marque/Deûle.
Parallèlement, les actions menées au sein du Collectif Eau Equitable de Lille depuis 2011 ont favorisé les contacts avec d’autres organismes, au-delà de nos objectifs de départ, nous propulsant même maintenant au niveau national. Il nous est en effet demandé de relayer la parole d’habitants défavorisés, d’évoquer leurs ressentis, leurs besoins et surtout faire part de leurs propositions.

Les 14 et 15 novembre 2012 nous serons à Grenoble pour présenter les suites du forum L’eau, un luxe ? Le 30 novembre nous accompagnerons un habitant Lille Sud, membre du collectif Eau Equitable, pour une journée d’échanges avec les membres de l’Agence Nationale de la Recherche qui travaillent sur l’évaluation des effets sociaux d’outils de solidarité pour garantir l’accès à l’eau.
Des liens se tissent à propos du rapport à l’eau entre les habitants des quartiers lillois. Des réseaux se constituent pour connaître les initiatives mises en œuvre ici ou là, les écueils à éviter, le rôle des comités d’usagers ou les nouvelles formes de gestion de l’Eau récemment expérimentées.

Davantage de transparence en matière de gestion de l’eau, davantage de participation des usagers : des exigences qui résultent de prises de conscience de l’importance que revêt la réappropriation de la gestion de l’accès à l‘eau. C’est une sérieuse remise en cause de la marchandisation d’une denrée qui retrouve son statut de bien commun et dont l’accès est un droit fondamental pour chacun car vital. Autant de paramètres quelque peu malmenés ces dernières années du fait de délégations insuffisamment contrôlées par les collectivités, les élus, les usagers au prétexte que les services rendus répondaient aux besoins en quantité et en qualité. Certes, mais avec profits à la clé !
On assiste à un revirement qui se généralise en de nombreux points du territoire français. La plupart des grandes agglomérations cherchent à reprendre la main : les durées des nouveaux contrats n’excèderont pas dix ans et des contrôles beaucoup plus réguliers seront imposés. Quant à l’Etat, il a la lourde mission de rapidement respecter les objectifs des directives cadre européennes en matière de retour à la qualité des masses d’eau car les amendes notamment celles liées aux excédents de nitrates dans les eaux jusqu’ici évitées in extremis pourraient finir par devoir être payées ! Encore de nombreuses actions à mener pour une utilisation plus pertinente et utile des fonds publics !