Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/eda-lille.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Transversalité - Environnement et Développement Alternatif

Accueil du site > L’association EDA > Transversalité

Transversalité

mercredi 16 février 2005 - envoyer l'article par mail - - fontsizeup fontsizedown

La transversalité est un principe auquel nous nous référons chaque fois que nous voulons démontrer que la pertinence de toute décision, locale, régionale, nationale et même internationale est nécessaire lorsque l’on cherche une cohérence nouvelle compatible avec un développement durable et solidaire.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de comprendre que le développement n’est pas constitué de secteurs cloisonnés qu’il suffirait de gérer séparément pour que globalement tout aille mieux.

Tous les paramètres s’interpénètrent et le but est justement d’enrichir l’information dans tous les domaines autres que celui dont on veut s’occuper plus particulièrement à un moment donné et de croiser l’ensemble les données émanant de chaque secteur, de chaque partenaire..


Un exemple : la gestion des déchets

Quels déchets ? cette simple question nous conduit de suite à nous rendre compte que c’est un domaine qui touche à la fois :

A la vie quotidienne,

sous forme de déchets ménagers et là apparaît un ensemble de paramètres liés à leur quantité croissante : le gâchis de matières premières qu’ils représentent, au détriment de ressources non renouvelables qui font défaut aux Pays en Voie de Développement, et feront sous peu défaut aux générations futures ; le gâchis d’énergie pour fabriquer des objets, des emballages à usage éphémère ; la pollution de l’air pour transporter jusqu’aux sites de tri...
Mais aussi l’accroissement du trafic routier, nouveau gâchis d’énergie, impact sur l’imperméabilisation des sols pour accroître les axes routiers et pollution des eaux de ruissellement, nuisances phoniques...

Les secteurs concernés sont donc l’énergie, les transports, l’air, l’eau, les sols.. mais cela conduit aussi à avoir une réflexion solidaire, à l’échelon planétaire, à long terme... d’où
- notre participation à Tri Select, à E.L.I.S.E.
- ou l’organisation d’initiatives pour les économies d’énergie, d’eau et la réduction à la source des déchets dans les Agendas 21...

L’agriculture,

sa mutation en agriculture intensive produit des dégradations des sols.. qui deviennent eux mêmes "déchets" (trop d’engrais, de pesticides, érosion...), la qualité des eaux, inutilisables car polluées donc devenues "déchet"... lisiers dont on ne sait que faire suite à la concentration d’élevage en batterie....

Les secteurs concernés sont les sols, l’eau... mais aussi l’éthique à avoir sur le rôle et la place de l’agriculteur dans le monde (le sommet de Seattle a mis en lumière l’importance du problème)... d’où notre participation à des collectifs, et partenariats pour une agriculture de qualité respectant la santé et l’environnement.

L’industrie...,

dont les déchets polluent l’atmosphère sous forme de rejets, les mers lorsque le transport des matières premières est fait dans de mauvaises conditions... (Le naufrage de l’Erika nous le prouve.), les sols saturés de métaux lourds, et enfin les déchets tellement toxiques que l’on ne sait qu’en faire... les déchets nucléaires par exemple.... pour produire "trop d’électricité" alors qu’une partie non négligeable de nos besoins pourraient être couverts par des énergies renouvelables et surtout des pratiques plus économes.

Les secteurs concernés sont à nouveau l’air, les transports, l’énergie et la solidarité planétaire. .. d’où notre recherche incessante d’information pour connaître les idées innovantes qui se cherchent dans ce domaine dans d’autres pays notamment (Canada, Danemark...).

Au final

La nécessité de leur réduction apparaît évidente... Elle repose sur de nouveaux choix dans tous les secteurs évoqués ci-dessus.   La transversalité est un atout de sa mise en oeuvre et le colloque que nous avions organisé en présence de Suren Eckman en a fait la parfaite démonstration, les déchets des uns pouvant devenir de la matière première pour d’autres, et ce, au bénéfice de chacun et par ricochet, pour tous à long terme.

ce texte fait partie des fondements de l’association et apparait sur notre site depuis 1998