ANCCLI – Association Nationale des Comités et Commissions locales d’informations

La circulaire Mauroy de décembre 1981 a conduit à la création auprès de chaque Installation Nucléaire de base d’une commission composée d’élus locaux, de représentants de l’entreprise et d’associations à titre d’information et de surveillance. L’objectif était de rassurer les habitants par une  surveillance régulière des conséquences des activités avec la possibilité demander des études complémentaires. Une rencontre nationale entre les seuls présidents de CLI et l’État avait lieu chaque année. Cette démarche d’information était trop restrictive. En 2000 a été créée l’ANCCLI pour amplifier l’information entre toutes les CLI et les riverains. En 2006, le rôle des CLI a été officialisé : elles ont dorénavant un statut juridique, des responsabilités pour mettre en œuvre l’information à propos des travaux relatifs à la sûreté, la concertation pour tout nouveau projet mais aussi la formation des membres.

Cela se traduit par la rédaction de recommandations via les livres blancs et l’organisation de séminaires d’information dédiés aux membres des CLI et aux associations locales.

EDA a été sollicitée pour participer à divers groupes de travail notamment sur la gestion post-accidentelle d’un territoire du fait de l’originalité de son engagement, Metaleurop consistant à initier le difficile dialogue entre tous les acteurs.

Nous participons aussi au groupe « gestion des déchets » (inventaire – transport – perspective d’enfouissement CIGEO) et, plus récemment, à celui portant sur « les enjeux du démantèlement ».