Nous avons été pionniers de l’expérimentation “in situ” de méthodes de dépollution de sols contaminés par des métaux lourds grâce à l’action de plantes communes locales.
Deux étudiantes ont rédigé lors de leur thèse un guide des Phytotechnologies : un document innovant présenté le 23 septembre 1999 au salon Pollutec à Paris Nord – Villepinte – sur le stand Pôle de Compétence Sites et Sols pollués mis en place par la Région Nord Pas de Calais.
L’objectif du guide : être un outil innovant d’aide à la décision dans le domaine de la décontamination et de l’aménagement à venir des territoires contaminés dans le cadre du Programme de Recherches Concertées.

 

Extraits de l’édito rédigé par Danielle Poliautre alors présidente d’EDA

Parmi les dégâts causés à notre environnement, ceux causés au sol ont été longtemps ignorés ou sous-estimés. Contrairement à une idée très répandue, le sol est un écosystème fragile, complexe, interactif avec l’air, l’eau et les êtres vivants ; c’est une ressource non renouvelable à l’échelle humaine.
 En France, la prise de conscience de la nécessité de le protéger ou de le réhabiliter ne date que de la décennie 1990….Les moyens techniques et financiers sont insuffisants pour les traiter de manière satisfaisante. alors que la pollution des sols a un impact sur l’environnement et la santé… Ce guide n’est pas exhaustif et surtout ne veut pas “figer” l’information dans un domaine qui connait un intérêt croissant tant au niveau de la recherche internationale que comme opportunité de reconquête de la qualité des sols  : il se veut être un outil pour apporter des réponses concrètes aux problèmes complexes que posent les territoires dégradés. Il peut permettre également la mise en synergie d’acteurs, seule façon de faire émerger une nouvelle citoyenneté qui fertilise les rapports entre les scientifiques et la société.

A consulter en ligne ci-dessous.