Déchets, qu’attendons-nous pour les réduire ? Il faudrait en finir avec la civilisation du gâchis.

Les habitudes consuméristes sont encore très tenaces dans les pays dits riches et difficiles à modifier. Les habitants des pays en développement accèdent à juste titre aux biens de consommation alors même que de trop nombreux peuples vivent encore dans une grande pauvreté.

D’une part les progrès technologiques en matière de valorisation/réemploi, de montée en puissance de l’économie circulaire, de l’écologie industrielle pour limiter les déchets et préserver les ressources encore disponibles

De l’autre, de nouveaux déchets consécutifs :

  • à l'emploi de nanomatériaux, de substances  dont les effets à long terme ne sont pas connus ;
  • aux innovations dans les secteurs de l'électronique, la téléphonie, ordinateurs, wifi.. avec des appareils à renouveler souvent et avant que les filières de valorisation déchets n'aient été crées ;
  • et aussi à cette incroyable pratique celle de l'obsolescence programmée qui limite la durée de vie des appareils.
Déchets, Halte aux gâchis !

Déchets, Halte aux gâchis !

Dès 1996 nous avons créé une exposition : “Déchets, Halte aux gâchis !” pour alerter  sur : la perte irréversible de matières premières que représentent nos modes de consommation ; le gigantisme des quantités de déchets qui asphyxient déjà les océans, l’air, l’eau, les anciennes carrières, mines, couches argileuses... les risques pour l’environnement de l’incinération ou la mise en décharge. Nous militons pour l’émergence d’une consommation articulée sur le service rendu par l’usage d’un bien plutôt que sa possession et son renouvellement permanent. Cela signifie mise en commun de matériels solides avec des règles d’usage précises : une quasi révolution des comportements qui n’est encore que très peu pratiquée ! La réduction des déchets…

Lire la suite


Commissions de suivi de la gestion des déchets

Commissions de suivi de la gestion des déchets

Nous participons depuis de nombreuses années aux commissions de suivi de la gestion des déchets en métropole lilloise qu’il s’agisse : du tri des déchets ménagers (TRISELEC Halluin et Lille) ; de la valorisation énergétique provenant de l'incinération des déchets non valorisés (CVE - Centre de Valorisation Énergétique Halluin) ; de la valorisation organique des déchets putrescibles transformés en compost ou biocarburant (CVO - Centre de Valorisation Organique Sequedin). Et ne manquons pas, chaque année de lire les bilans qui sont publiés pour y apporter nos remarques et propositions parfois prises en compte ou tout au moins discutées. TRISELECCentre de Valorisation Énergétique (CVE)Centre de Valorisation Organique (CVO)

Lire la suite


Gestion des déchets industriels

Gestion des déchets industriels

La gestion des déchets industriels  notamment ceux concernant les nouveaux matériaux nécessaires à la fabrication des produits innovants est un problème mondial. Les conséquences de la présence de micro particules provenant de nanomatériaux dans les milieux sont mal connues tout comme le sont encore aujourd’hui les conséquences sur la santé des résidus chimiques : pesticides, médicaments, radioéléments… Nous continuons à nous informer et nous associons aux actions menées par d’autres réseaux associatifs plus spécialisés que nous sur ces thèmes.  Nos avancées feront l’objet de brèves sur le site.

Lire la suite


Gestion des déchets nucléaires

EDA et la gestion des matières et déchets radioactifs

La gestion des matières et déchets radioactifs EDA a participé à deux débats publics nationaux concernant les décisions envisagées par l’État en vue de la gestion des matières et déchets radioactifs, problème récurrent toujours pas résolu depuis plus de 40 ans faute de technologies appropriées. La seule solution : l’enfouissement profond. Le vocabulaire n’est pas anodin car derrière « matières » se glisse la notion de valorisation éventuelle concernant les matériaux tels métaux et bétons très faiblement radioactifs (TFA.) Voir : Le cahier d’acteurs 2013 Cigeo : “Entre déni et pari : le choix inavoué de l’oubli après la fermeture du site”. La vigilance et surtout la pression des associations présentes aux rencontres sur ce thème a permis jusqu’à…

Lire la suite