Depuis plus de dix ans, dans le cadre de la loi transparence et Sécurité en matière nucléaire (TSN) du 13 juin 2006,  EDA participe à de nombreuses commissions au sein de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).

Il s’agit, au sein de diverses commissions, de discuter, proposer en vue de l’élaboration par l’ASN d’avis, de recommandations que cette instance indépendante adressera à l’État.

Les principaux groupes de travail concernent :
  • l'aménagement à long terme d'un territoire impacté par un accident nucléaire en s'appuyant sur les retours d'expérience des accidents de Tchernobyl et de Fukushima.
  • la rédaction d'un guide à l'intention des territoires où se situent les installations nucléaires de base donnant les règles à respecter pendant la phase d'urgence ainsi que les relais d'informations après évaluation de l'impact des rejets
  • la gestion des déchets : très gros dossiers (inventaire – stockage – entreposage en attente de la solution retenue par la France à savoir l'enfouissement (CIGEO)
  • la discussion sur l'acceptation ou non de seuils de libération des matières/déchets très faiblement radioactifs afin d'être valorisés, vendus (béton métaux..)
  • la radioprotection des travailleurs et notamment des sous-traitants
  • l'organisation des futurs démantèlements