Nos échanges avec le lycée se prolongent : suite à l’article rédigé dans le Bouffée d’air n° 153 nous voulions évoquer lors de la prochaine commission consultative Eau Assainissement de la MEL le problème de l’arrosage des légumes cultivés sous serres. Voici, après échange avec les professeurs,  le contenu de notre intervention à ce sujet :

En juillet dernier, nous avons visité le lycée horticole de Lomme et étions stupéfaits d’apprendre que les arrosages sous serres étaient faits avec de l’eau potable alors qu’un forage est présent au sein de l’établissement relié à un réseau fonctionnel. La raison : la faillite de l’entreprise, mandatée par la Région, qui devait réparer le forage. Un tel gâchis d’eau potable est inacceptable au cœur même de la MEL alors que tous les documents en cours de préparation Région comme Métropole (SAGE-PLU2-SRADDET) ont pour objectif majeur l’optimisation de l’usage de l’eau potable pour les besoins domestiques et le recours aux autres ressources pour les arrosages maraîchers.

Une solution devrait pouvoir être trouvée rapidement d’autant que le site de Lompret qui dépend aussi du lycée horticole a vocation à devenir un espace test pour de futurs maraîchers en Agriculture Biologique. Il connait aussi un problème de pompe mais celui-ci est intégré dans la remise en état du site prévu d’un commun accord entre la MEL et la Région, de même que le réseau d’irrigation obsolète dans les vieilles serres à Lomme. Les serres “tunnels” récentes ont un système de gestion de l’irrigation moderne, professionnel et fonctionnel.

Le projet de Lompret étant en bonne voie n’est-il pas opportun d’optimiser l’ensemble des réparations sur les deux sites ce qui, en plus de correspondre au projet alimentaire territorial de la MEL et de la Région, répond aussi aux objectifs prioritaires concernant l’usage de l’eau : une opportunité de résolution à court terme d’un problème qui n’a que trop duré, qui nuit à la réputation d’un établissement en pleine montée en puissance, et qui pourrait être exemplaire en matière de cohérence territoriale.